40ans_cp-530x331

Exposition «Autour du Nouveau Réalisme» Musée Les Abattoirs

Exposition présentée jusqu’au 28 mai 2017

A Toulouse, on célèbre aussi le 40e anniversaire du Centre Pompidou et pour l’occasion, le musée des Abattoirs (FRAC Midi-Pyrénnes) accueille une grande exposition autour du Nouveau Réalisme. Cette exposition regroupe des œuvres issues de la collection du Centre Pompidou, de la collection Daniel Cordier, ainsi que des prêts de plusieurs collections publiques, dont le Musée Tinguely de Bâle.

Une exposition qui s’articule en trois temps

Lors de notre arrivée dans l’exposition, au rez-de-chaussée, nous avons eu la joie de découvrir dans un premier temps des œuvres emblématiques du Nouveau Réalisme.
Au sous-sol du musée sont présentées les œuvres de Daniel Spoerri (membre fondateur du Nouveau Réalisme) sous la forme d’un cabinet de curiosités « les dadas des deux Daniel ».

Et ce n’est pas fini ! A l’étage vous pourrez découvrir des créations de jeunes artistes (Joël Andrianomearisoa, Tomaž Furlan, Adela Goldbard, Cinthia Marcelle, Présence Panchounette, Kevin Rouillard, Valerie Snobeck) qui font écho au Nouveau Réalisme.

Une chose est sûre : Vous n’allez pas vous ennuyer !

Mais kezako le Nouveau Réalisme ?

Le Nouveau Réalisme, c’est un mouvement phare de la scène artistique française qui voit le jour au début des des années soixante. Pour être précis, le mouvement naît le 27 octobre 1960, avec la Déclaration constitutive du Nouveau Réalisme, par le critique Pierre Restany (critique majeur de l’après-guerre en France). Selon Restany ce mouvement regroupe les artistes dont les créations traduisent de « nouvelles approches perspectives du réel » et qui ont en commun de proposer un « recyclage poétique du réel urbain, industriel, publicitaire ».

 

 

Quels sont les artistes majeurs de ce mouvement ?

Quand on pense Nouveau Réalisme, on pense à des artistes comme : Arman, César, François Dufrêne, Raymond Hains, Yves Klein, Martial Raysse, Daniel Spoerri, Jean Tinguely, Jacques Villeglé, Niki de Saint Phalle, Gérard Deschamps, Christo et Mimmo Rotella.

Ils traduisent dans leurs créations l’émergence d’une société marquée par une forte industrialisation et l’avènement d’une société de consommation qui va transformer la vie quotidienne de chacun. (Essor des campagnes publicitaires, prolifération d’images…).

 

Qu’est-ce qu’on y trouve ?

Quantité de supports et matériaux sont à l’honneur dans cette exposition ! Installations, vidéos, peintures, sculptures… Il y en a pour tous les goûts !

Vous aurez le plaisir de découvrir des œuvres emblématiques du Centre Georges Pompidou comme les deux compressions de voitures de César, plusieurs toiles de Niki de Saint Phalle mais aussi cette imposante machine, gigantesque sculpture de Jean Tinguely composée de rouages, de miroirs et de matériaux de toutes sortes ! C’est monumental !

Notre coup de cœur <3 

Gros gros coup de cœur pour le travail de Joël Andrianomearisoa. Cet artiste né en 1977 à Antananarivo, Madagascar, vit et travaille entre Antananarivo et Paris. Et il a l’art de détourner les objets usuels par leurs titres ou leurs présentations avec beaucoup, beaucoup d’humour ! On adore !


 

REPORTAGE SUR L’EXPOSITION

 


 

Informations pratiques

Musée les Abattoirs

76 allées Charles-de-Fitte
31300 Toulouse

Ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 18h.

Nocturnes les jeudis de 18h à 20h (hors vacances scolaires).

7 € (plein tarif) / 4 € (tarif réduit)

2 € lors des nocturnes du jeudi

Gratuit le 1er dimanche de chaque mois (le deuxième dimanche en janvier).

Laisser un commentaire