tumblr_njgse1bnq91r5tfljo2_1280-copie

Lolita Perez : une photographe à la conquête d’émotions

estrella-lolita

 

Lolita Perez est une jeune photographe installée à Toulouse qui pratique cet art depuis des années. Elle nous raconte son parcours :

« Mon parcours correspond au lancement d’une passion grandissante. J’ai commencé lorsque j’avais huit ans. Je prenais toute sorte de photos avec le téléphone de ma mère. J’aimais déjà créer des choses étranges sans que l’on puisse comprendre ce que c’était. J’ai donc débuté par un lycée professionnel. J’étais pourtant 11 ème sur la liste d’attente! Je ne pensais pas du tout être prise. Mais j’ai pourtant reçu cette lettre qui me confirmait que j’étais prise en première année de bac pro photo à Cahors. C’était le début d’une histoire… J’ai obtenu mon bac pro et en parallèle un CAP Photo. Cela m’a permis d’acquérir énormément d’expériences, surtout professionnellement grâce à mes différents stages. En passant par le laboratoire argentique, la presse, une agence, être photographe indépendante, imprimerie…

J’ai toujours adoré le métier de Tireur. (Laboratoire)
Les mains dans les chimies et l’incertitude du résultat, c’est une sorte d’adrénaline. Après mon bac, j’ai longuement hésité .. Entre la fac, et d’autres écoles. J’ai eu l’opportunité d’être sélectionné en première année à l’ETPA, une grande école de photographie, qui a créé un diplôme unique : Praticien Photographe. Ces années furent pour moi, les plus enrichissantes de ma vie. J’ai appris à me forger un œil et à apprécier et critiquer l’Image… Grâce à cela, j’ai commencé à réaliser des projets sur des sujets divers. »

De nombreuses thématiques se retrouvent dans ton travail : déclinaisons du portrait, exploration de la matière textile grâce à la macrophotographie, jeux avec les textures et les reflets… Comment qualifierais-tu ton travail? 

« Je n’ai pas de thématique particulière… Ce que je sais, C’est que la photographie est un outil qui me permet de « Vivre l’instant Présent ». Je considère la photographie comme une expression commune à tous. Lorsque je photographie, j’essaye au maximum d’être dans les mêmes conditions. Je ne souhaite pas être spectateur, je veux être acteur. J’organisai par exemple un projet sur la nudité dans la rue, mes modèles étaient donc nus et j’ai décidé de faire de même! aha… »

Parle-nous de tes projets. Comment vois-tu l’avenir professionnellement?

« J’ai tenu à contacter des photographes que j’admirais, que j’aimais, que je comprenais. J’ai donc contacter touuuutes ces personnes. J’ai eu une réponse d’une photographe de mode que je respecte énormément : Cathleen Naundorf. J’ai pu travailler à ces côtés et ce fut une expérience mémorable! Pleine de rebondissements! Aujourd’hui, je suis assistante photographe pour Roméo Balancourt, un photographe généreux et souriant. Il donne envie de travailler et je l’adore! Je suis en cours de projet également, personnel. Je suis en recherche constante de ce qui me tient à cœur. Et c’est ce que je souhaite montrer. La photographie doit être basée sur le partage… Et je me dois de briser la glace afin de bousculer la Rencontre.

Par ailleurs, j’ai eu l’occasion de rencontrer Antoine d’Agata, le plus grand acteur du monde à mes yeux. Ma bible vivante. Et j’ai été bouleversée par cette rencontre…

J’aime l’Humain. J’aime le monde. Mais j’ai aussi très peu confiance en moi, ce qui me bloque, et je réfléchis beaucoup… Je suis certainement folle mais j’aime ne pas être dans la « norme »… Disons que c’est ce qui me permet d’être bien comme je suis. Je n’ai peur de rien, car mes peurs, j’aime me les confronter.

Je dirais que mes photographies se traduisent par une recherche de ma réalité. »

 

Retrouvez le site internet de Lolita ici : http://www.lolitaperez.fr/ 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire