14520421_10211093738646280_110183346892540534_n

[ Printemps de septembre ] # Lieu 2 : Exposition ” The blood is less impressive on green ” à l’hôtel Dieu Saint-Jacques.

En ce moment, l’hôtel Dieu Saint-Jacques accueille une exposition consacrée à l’artiste Eva KOTATKOVA « The blood is less impressive on green – le sang est moins impressionnant sur du vert », dans le cadre du Printemps de septembre : un événement dédié à l’art contemporain.

En ce moment, l’hôtel Dieu Saint-Jacques accueille une exposition consacrée à l’artiste Eva KOTATKOVA « The blood is less impressive on green – le sang est moins impressionnant sur du vert », dans le cadre du Printemps de septembre : un événement dédié à l’art contemporain.

L’hôtel Dieu, c’est ce grand bâtiment, au bout du Pont-Neuf, en face du Château d’Eau (le pôle photographique de Toulouse). C’est en fait un ancien hôpital qui accueille aujourd’hui de nombreux événements divers et variés. Et en ce moment, l’une des salles accueille une exposition consacrée à l’artiste Eva KOTATKOVA, qui s’intitule : The blood is less impressive on green – le sang est moins impressionnant sur du vert – alors c’est une Artiste tchèque – mais la vrai question, c’est qu’est-ce qu’elle fume ? Oui on se pose la question !

Heureusement, il y avait quand même une jeune médiatrice qui était là pour apporter des explications lors de notre visite, chose indispensable dans les expositions d’art contemporain ! Donc on a pu comprendre de quoi il était question, mais au premier coup d’œil, ce n’est pas si évident !

En fait, le style de cette artiste, c’est le surréalisme donc mettre en scène l’étrange. Alors on l’a dit l’hôtel dieu est un ancien hôpital, et ça tombe bien puisque là on est dans le thème de la médecine, de l’hospitalisation, de l’anatomie, de l’opération, de la dissection, des organes, etc. L’exposition se divise en deux parties : il y a une partie consacrée aux collages – collages d’images de personnages, d’enfants surtout, avec un rapport aux corps, aux organes qui est présent à chaque fois. Ils sont disposés sur des vitrines en arcs de cercle, (on peut dire que la mise en scène est agréable), en fait on a une sorte de disposition en théâtre, en cirque. Et puis l’autre partie présente des costumes en tissu, qui représentent des parties du corps, (non non non, on ne peut pas les enfiler puisqu’ils ont été créé pour les enfants).

Toute cette installation a été créé à partir d’un dessin de 1959 – un dessin d’enfant qui montre une opération réalisée à l’hôpital Purpan, et à partir de ce dessin l’artiste a questionné des enfants, à partir des réponses elle a travaillé un texte, et elle a fait lire son discours à une petite fille, et l’a enregistré. D’ailleurs, la séquence sonore est diffusée dans l’exposition.

N’hésitez pas à aller y faire un petit tour, c’est étrange mais ça vaut quand même le coup d’œil (et en plus c’est gratuit) ! Vous avez jusqu’au 23 octobre pour découvrir le travail de l’artiste.

Infos pratiques : 2 Rue Viguerie, 31300 Toulouse – Métro ligne A : Saint-Cyprien / Esquirol.

Laisser un commentaire